Forum #2 / 11h – 12h
Les Makers refont le monde

Les makers utilisent les outils numériques pour fabriquer produits et prototypes. Ils mettent en commun idées, compétences et savoir-faire pour créer un savoir collectif. La 3eme révolution industrielle a-t-elle lieu, avec comme vaisseau amiral les fab labs, hackers space, open labs ? Que peut-on en attendre ? Quels impacts sur notre société ? Quelles redéfinitions du concept de l’innovation et du travail ?

 

Les intervenants :

 

Geoffrey DORNE : Designer graphique et numérique, fondateur de l’atelier Design & Human, Geoffrey Dorne est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (Ensad) en 2009. Travaillant sur des projets pour la Croix Rouge, la fondation Mozilla, Water Right Makers, la fondation Wikimedia, le Commissariat à l’Énergie Atomique, des projets culturels pour Libération, la CNIL, divers laboratoires de recherche, l’agence numérique d’Île-de- France ou encore des maisons d’éditions Geoffrey attache un intérêt particulier à l’étude de l’humain et l’éthique des projets de design. En 2010, Geoffrey a été chercheur en design à l’EnsadLab de Paris avec un projet focalisé sur les émotions et la communication phatique. Geoffrey est directeur de la pédagogie de l’Étape Design, et dispense également des cours et des workshops dans différentes écoles en France (l’Ensci, les Gobelins, Strate, la Web School Factory…). En parallèle, Geoffrey écrit quotidiennement sur son blog Graphism.fr et entreprend autour des problématiques humaines, sociales et contemporaines afin de faire du design un outil d’utilité publique et sociale pour les ONG, les entreprises, les associations tout en mettant en place des méthodologies centrées sur l’observation, sur l’utilisateur, sur l’humain.

 

Constance GARNIER est une jeune doctorante en sciences de gestion chez Telecom ParisTech qui, depuis 2013, s’intéresse de près aux MakerSpaces et plus particulièrement aux FabLabs. Après avoir travaillé de manière ethnographique sur les formes d’interactions dans et entre les FabLabs elle s’intéresse désormais aux « impacts du mouvement maker sur le management de l’innovation en entreprise », sujet développé dans le cadre de sa thèse entamée en septembre 2016.
Plus de questions que de réponses à ce jour mais une curiosité débordante et une soif grandissante de partager et d’échanger sur ces sujets pavent son parcours et ses recherches.
Membre active du FabLab Artilect à Toulouse, depuis plusieurs années elle participe également au mouvement des FabLabs Français : (organisation du FabLab Festival en 2015, 2016 et 2017 – programmation, relation aux FabLabs, coordination de la journée des FabLabs – ouverture du FabCafe à Toulouse, lancement et participation à la structuration du RFF, vice-présidence de la Fédération régionale Midi Pyrénées en 2015..).

 

Sylvain PAINEAU est responsable chez Schneider-Electric de l’organisation Open Innovation Europe et de l’accélérateur Corporate CRC (Portefeuille projets, incubation, excubation, relation start-ups et partenaires R&D). Il est responsable de la coordination d’accord stratégique avec des organismes de recherche Européens.
Sylvain est membre également de différents incubateurs, accélérateurs, comités d’investissement (Satt, Linksium, InnoEnergy..), membre du comité d’orientation du pôle Minalogic et administrateur du pôle de compétitivité Tenerrdis et de la société Européenne InnoEnergy..

 

 

Matthew D. SMITH, tombé dans l’informatique au début des années 80, a commencé sa carrière chez ESKOM (Afrique du Sud) en 1994 avec des applications de comptage d’électricité et de téléconduite. Ensuite il a travaillé dans divers domaines d’opérationnel, de l’informatique et du développement de produits chez Schlumberger entre 1997 et 2009 (Nigeria, France).
Matthew a fondé fieldcloud SAS en 2009 pour fournir du conseil et services professionnels, des expériences pédagogiques et des outils technologiques pour aider à accélérer les projets de preuve de concept IoT dans le monde entier en appliquant la philosophie de l’apprentissage en faisant.

 

 

Maker Pitch #3 / 14h
Le digital au service des sportifs

Quel est l’impact des nouvelles technologies dans nos pratiques sportives ? Quel est l’apport des nouveaux outils technologiques (impression 3D, Réalité virtuelle, objets connectés) au monde du sport et du loisir ? Nous tenterons de répondre à ces questions par un panorama des applications et projets, notamment dans l’impression 3D,  qui nous permettront d’être plus  performants que l’on soit concepteur, fabricant ou utilisateur.

 

Benjamin DEVIC – CEO Ludeek
Toujours baigné dans les aventures industrielles, j’ai su utiliser mon expérience et mon expertise à la gestion de projets techniques complexes en France, en Pologne et au Canada.
Passionné de sport de plein air, j’ai toujours eu des besoins spécifiques qui aujourd’hui sont comblés par les nouvelles technologies.
Actuellement, je mets à profit mes compétences auprès de Ludeek afin d’accompagner nos clients dans l’aventure de l’impression 3D, dans le sport outdoor mais aussi dans l’industrie au sens large.